• Heureux comme un habitant d'Irlande du Nord

    Pour être heureux, mieux vaut être marié ou en couple, avoir un travail, des enfants et... vivre en Irlande du Nord, révèle la première étude officielle du gouvernement britannique sur le bonheur publiée mercredi dans la presse.

    Pour être heureux, mieux vaut être marié ou en couple, avoir un travail, des enfants et... vivre en Irlande du Nord, révèle la première étude officielle du gouvernement britannique sur le bonheur publiée mercredi dans la presse.

    Pour être heureux, mieux vaut être marié ou en couple, avoir un travail, des enfants et... vivre en Irlande du Nord, révèle la première étude officielle du gouvernement britannique sur le bonheur publiée mercredi dans la presse.

    A l'inverse, un divorcé londonien âgé de 45 à 50 ans a de bonnes chances de se sentir le plus malheureux des Britanniques, selon l'enquête de l'Office national des statistiques (ONS).

    L'élaboration d'un "indice du bien-être" était une des priorités affichées par le Premier ministre David Cameron, après son arrivée à Downing Street en mai 2010.

    L'ONS a soumis à un questionnaire près de 80.000 personnes de plus de 16 ans vivant au Royaume-Uni en 2011.

    Invités à donner une note de 0 à 10 à leur degré de satisfaction sur leur vie "en général", 75,5% des Britanniques ont attribué une note supérieure ou égale à 7. Un quart se hissent à 9 sur 10 d'indice de satisfaction.

    S'il y a peu de différences entre hommes et femmes, l'âge joue un rôle important: les plus heureux sont les 16-19 ans et les seniors de 65 à 79 ans (7,8 sur 10).

    L'indice global de satisfaction au Royaume-Uni est estimé à 7,4 sur 10, avec des disparités sensibles par région: les habitants d'Irlande du Nord se déclarent les plus satisfaits de leur vie (7,6 sur 10), suivis des Ecossais (7,5), puis des Anglais et des Gallois (7,4).

    Les Londoniens sont dans l'ensemble moins satisfaits (7,2) et expriment le plus haut degré d'anxiété du pays (noté 3,5 sur une échelle de 10).

    Sans surprise, les indices de satisfaction et de bonheur chutent chez le adultes sans emploi.

    Parmi les personnes interrogées, les groupes ethniques d'origine pakistanaise, bangladaise et les Noirs sont moins satisfaits de leur vie que la moyenne des Britanniques, avec des notes inférieures à 7.

    Le Point.fr

    « L'Irlande toujours vertePacte budgétaire: Pourquoi un «non» irlandais déstabiliserait l'Irlande et l'UE »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Esclarmonde Profil de Esclarmonde
    Vendredi 2 Mars 2012 à 13:57

    Des résultats meilleurs en I. du Nord en effet, mais peu de différences avec les autres parties du Royaume, ça se tiens à pas grand chose... Le fait d'avoir connu la guerre civile il n y a pas si longtemps leur donne peut-être une autre façon de voir les choses.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :